Marie Gervais-Vidricaire

Fellow, Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Ambassadrice du Canada en Allemagne (2013-2017), ainsi qu’en Autriche, avec accréditation auprès de l’Agence Atomique Internationale et l’ONU à Vienne (2005-2009), Marie Gervais-Vidricaire est entrée dans la filière politique du Ministère des Affaires Extérieures du Canada en 1980.

Elle a occupé plusieurs positions tant à Ottawa qu’à l’étranger avant de prendre sa retraite en 2017, notamment :

  • Directrice générale du Groupe de Travail pour la Stabilisation et la Reconstruction (2011-2013)
  • Directrice générale des Affaires globales (2001-2005)
  • Ministre à la Mission permanente du Canada auprès des Nations unies à Genève (1998-2001)
  • Directrice de l’Europe du Sud (1996-1998)
  • Directrice exécutive, groupe de travail sur l’unité nationale, Bureau du Conseil Privé (1994-1995)
  • Conseillère, Affaires publiques et culturelles, Ambassade du Canada à Paris (1991-1994)
  • Conseillère, Secrétariat de Politique Étrangère et Défense, Bureau du Conseil Privé (1989-1991)
  • Agent d’affectation, Direction du Personnel (1987-1989)
  • Premier Secrétaire, Mission du Canada auprès des Nations unies à New York (1983-1987)
  • Deuxième Secrétaire, Ambassade du Canada en Colombie (1981-1983)

En 2009-2010, elle a travaillé à titre d’experte indépendante, à l’élaboration du nouveau Concept stratégique de l’OTAN sous la direction de Madeleine Albright. Le nouveau concept adopté au Sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Lisbonne à l’automne 2010, a guidé l’OTAN pendant plus d’une décennie. En tant que Directrice générale des Affaires Globales, elle a participé directement à la création du « Canada Corps » annoncé par le PM Paul Martin en 2005 et en a été la première Directrice (à titre intérimaire). De 2003 à 2005, elle a siégé au Conseil des administrateurs du Centre international pour les droits de la personne et du développement démocratique suite à sa nomination par Ordre en Conseil.

Elle est diplômée de l’Université Laval (baccalauréat en journalisme avec mineure en allemand, 1976), de l’Institut d’Études Politiques de Paris (diplôme en relations internationales, 1978) et de l’Institut des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris (D.E.A en sociologie politique, 1979). Outre le français et l’anglais, elle s’exprime en allemand et en espagnol.

Autres rôles et responsabilités d’intérêt

  • Chef de la Délégation canadienne à la Commission des Droits de l’Homme à Genève (2000-2002)
  • Porte-parole du Groupe occidental à la Conférence mondiale sur le Racisme de Durban (2001)
  • Représentante principale du Canada au sein du Réseau de la Sécurité Humaine (2002-2005)
  • Recherche et préparation d’un rapport sur les Femmes dans le service extérieur dans divers pays européens à la demande du Bureau du Personnel d’Affaires mondiales Canada (2017)

Recherche et expertise

  • Fonctionnement des Nations unies, défis du multilatéralisme
  • Droits de la personne
  • Sécurité humaine, responsabilité de protéger, stabilisation des États fragiles
  • Relations du Canada avec l’Allemagne et l’Autriche
  • Défis particuliers pour les femmes diplomates

Publications et activités

Les femmes en diplomatie

Balado de l'IEIM : Entretien avec Marie Gervais-Vidricaire, 10 juin 2024, Marie Gervais-Vidricaire

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !