Transcultural Americas/Amériques Transculturelles

Presses de l'Université d'Ottawa, 2009, 27 février 2010, Afef Benessaieh (1972-2021)

A. Benessaieh (dir.), [Transcultural Americas/Amériques transculturelles], Presses de l’Université d’Ottawa, Ottawa, novembre 2009.

Fiche de l’ouvrage sur le site des Presse de l’Université d’Ottawa Le transculturalisme constitue une nouvelle façon de concevoir les cultures, c’est-àdire non plus comme des îlots distincts, mais plutôt comme des réseaux interactifs de sens et de pratiques. Ces identités transculturelles qui n’entrent pas aisément dans le seul moule d’une nation ou d’une ethnie abondent particulièrement dans les Amériques, par exemple les Chicanos, les Franco-Ontariens, les Créoles et les immigrants de deuxième et de troisième génération. De Québec à l’Argentine, Amériques transculturelles se penche sur ces identités qui se construisent au carrefour de la similitude et de la différence. Transculturalism is a new way of viewing culture that sees cultures not as separate islands that are easily differentiated from one another, but as connected and interacting webs of meaning and practice. The Americas in particular offer many examples of transcultural identities that do not fit easily into one national or ethnic mold: Chicanos, Franco-Ontarians, Creoles, and second and third generation immigrants. From Quebec to Argentina, Transcultural Americas explores these identities which create themselves in a space between sameness and difference. Chapitres: Afef Benessaieh, Patrick Imbert, « La transculturalité relationnelle », dans A. Benessaieh (dir.) Transcultural Americas/Amériques transculturelles. Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa, novembre 2009. Afef Benessaieh, « Amériques transculturelles? » dans A. Benessaieh (dir.) Transcultural Americas/Amériques transculturelles. Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa, novembre 2009. Afef Benessaieh, ‘Multiculturalism, Interculturality, Transculturality’, dans A. Benessaieh (dir.) Transcultural Americas/Amériques transculturelles. Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa, novembre 2009.

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !