Dulce Maria Cruz Herrera

Doctorante en droit public de l'École doctorale de sciences juridiques et politiques de l'Université Paris X-Nanterre sous la direction du professeur Alain Pellet, sa thèse porte sur L'articulation juridique entre la norme universelle relative à l’interdiction de privation des moyens de subsistance des peuples et la responsabilité de protéger des États. Dulce Maria Cruz Herrera est titulaire d'une Licence en droit de la Faculté de droit de l'Université de la Havane (1994) et d'une Maîtrise en droit international de l'UQAM (2002). Elle est chercheure associée à la Chaire de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC). En 2003, elle a oeuvré au Centre de recherches sur la formation professionnelle (CINTERFOR) de l'Organisation internationale du travail en Uruguay, après avoir reçu le prix d'excellence académique de l'Institut d'études internationales de Montréal pour le meilleur mémoire en études internationales parmi les universités montréalaises. Ce texte a fait l’objet d’une publication sous forme d’ouvrage intitulé États-Unis/Cuba, aux Presses de l'Université du Québec en 2007. Ses travaux portent sur la responsabilité internationale des États, les migrations internationales; la mise en oeuvre du droit international des droits de la personne; la gestion de la diversité ethnoculturelle dans une perspective de droits de la personne et sur l'évolution contemporaine des relations bilatérales cubano-étatsuniennes. Lauréate du Mois de l'histoire des Noirs (Édition 2008), Dulce Maria Cruz Herrera oeuvre présentement au sein du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles du Québec et fut membre, entre 2008 et 2010 du Conseil interculturel de Montréal (CIM), instance consultative de la Ville de Montréal en matière de relations interculturelles. Elle intervient régulièrement dans les médias télévisuels, radiophoniques ou écrits afin de commenter des événements dans le domaine des relations internationales.

Publications et activités

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !