Organisé par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et le CEPCI

Web conférence «La mondialisation face à la crise» #1

Cet événement, le premier d'une série de sept, a eu lieu le 26 juin 2020

Avec la participation de Michèle Rioux, Geneviève Dufour, Stéphane Paquin, Érick Duchesne et Pascal Petit. Conférence présidée par Mouhoud el Mouhoud
Web-conférence “La mondialisation face à la crise” # 1 de 7 (voir Note) CEIM-CEPCI/26 juin 2020, 10h-12h Interventions et régulations pour l’avenir Les impacts de la COVID-19 sur la gouvernance mondiale Cette crise est un moment historique qui tracera la voie entre de multiples trajectoires sociales et économiques qui marquent les sentiers possibles de la gouvernance économique mondiale. Si la démondialisation n’est pas souhaitable ni possible dans plusieurs secteurs d’activités, des impératifs nouveaux de coopération surgissent pour sécuriser les populations des risques de la mondialisation. Quelles sont les différentes réponses, leurs avantages, et leurs limites ? Peut-on dresser une cartographie des trajectoires les plus pessimistes (concurrence, rivalité et déconnexion) aux plus optimistes (solidarité et remondialisation)? Au niveau national, nous analyserons les schémas de réponse à la crise (changements rapides d’approvisionnements, plans de stabilisation et de relance, maîtrise des vulnérabilités qui découlent des chaînes de valeurs globales). Nous identifierons les réponses nationales et analyserons sommairement leurs impacts et leurs limites. Les tendances à la concentration économique, aux relocalisations et les multiples interventions étatiques feront l’objet d’une analyse sur les impacts à court, moyen et long termes. La crise actuelle nous amène à réfléchir sur l’importance de la coopération internationale en temps de crise et en prévention des crises (mécanismes de réponses rapides à imaginer). Qui assurera le leadership au niveau international en ce sens afin que nos institutions et les règles s’en trouvent améliorées pour nous aider à relever les défis du futur ? Quelles sont les institutions capables de répondre et de manière à fournir des bases d’une coopération entre les acteurs de la mondialisation pour outiller les générations futures qui feront face à des crises similaires ? Nous aborderons les tendances actuelles liées à la pandémie au niveau de la réorganisation des rapports mondiaux – la géoéconomie/géopolitique de la gouvernance mondiale entre deux hégémonies ainsi que le rôle grandissant des grandes entreprises du numérique – pour situer le contexte international dans lequel s’inscrivent et se déploient les interventions des États. Le programme de la web conférence est le suivant : 10h00 : Introduction, Michèle Rioux CEIM et CEPCI 10h05 : Présidence Mouhoud el Mouhoud 10h10-10h30 : Geneviève Dufour et Stéphane Paquin, La démondialisation n’est pas une panacée 10h30-10h40 : Michèle Rioux L’urgence d’agir contre la monopolisation d’Internet et ses impacts dévastateurs pour les industries culturelles Questions, réponses, débats : 10h40 à 11h00 11h00-11h10 : Erick Duchesne, Les deux pièges de la guerre commerciale sino-américaine 11h10-11h20 : Pascal Petit, De la crise financière globale à celle du COVID19 : Pour apprendre à limiter les enchaînements. 11h20-11h40 : Questions, Réponses, débats. 11h40-12h00 : Commentaires et ouverture du débat sur les effets de la crise sur la mondialisation (Note) Chaque début de mois, les participants (ou groupes de participants) sont appelés à préparer un document (2 à 5 pages) sur les questions qui les intéressent – cette page alimente un blogue qui permettra à chacun de prendre connaissance des travaux des autres. ● Chaque mois, une conférence en ligne sera organisée autour de cinq documents partagés, premier arrivé, premier servi, le dernier vendredi de chaque mois de 10h à 13h. ● En tout temps : Partage d’informations et d’idées sur le groupe facebook CEIM qui seront partagées sur nos sites et nos partenaires (CEIM, CEPCI, GERIQ, POSOC19). ● Décembre 2020: Un numéro Interventions « Transformations » et un numéro Régulation. ● Avril 2021 : conférence finale

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !