Les Afriques en 2019 : Rétrospection et projection

Volume 2, numéro 4, décembre 2019, 30 décembre 2019, Charlie Florent Mballa

Résumé analytique

Sortir de la zone Franc ou la réformer ? Libéraliser le commerce intra-africain ou prioriser le renforcement de la fermeté à l’égard des pays hors zone ? Faire du continent un terrain de prédilection des investisseurs étrangers ou privilégier la stabilité de la région ? Voilà autant de « tensions » sélectionnées, reliées à l’actualité africaine de 2019. Pendant que l’observateur de la scène sociopolitique africaine réfléchit sur ces enjeux, il doit déjà trouver des réponses au lot de questionssoulevées par l’année 2020 qui frappe à la porte. Qu’attendre de l’après-Cotonou en 2020 ? Qu’est-ce qui va changer pour les nouveaux pays de la « zone ECO » ? Prévue en 2020, la création de la monnaie unique ECO en Afrique de l’Ouest soumet actuellement les États candidats à l’épreuve de qualification aux critères de convergence macroéconomique. Comment faire rythmer ces évolutions dans une perspective africaine globale, notamment dans le cadre de l’Agenda 2063 ? ISSN 2563-9242

Documents joints

Partenaires

Banque Scotia Ministère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !