Propriété intellectuelle, brevets et concurrence | Accords internationaux

Volume 1, numéro 3, 1 octobre 2012, Nicolas Adam, Olivier Dagenais

Résumé analytique
L’impasse observée en juillet dans les négociations multilatérales autour de l’ACAC a fait migrer vers d’autres accords et forums internationaux les efforts d’implantation de pratiques et standards contre les atteintes à grande échelle au droit de propriété intellectuelle. L’AÉCG et le PTT, des initiatives respectivement bilatérale et régionale, incorporent chacun des éléments de politiques développées dans le cadre de l’ACAC. Un ensemble de données comparatives sur les prix d’accès Internet joint les ensembles de données économiques et réseautiques sur l’économie politique des services Internet. La décision d’AT&T de discriminer le trafic FaceTime, en contravention probable avec les règles américaines d’un Internet ouvert, annonce un nouvel épisode de confrontation sur la neutralité d’Internet. Contenu Propriété intellectuelle, brevets et concurrence | Accords internationaux
L’Europe rejette l’ACAC, mais la question des droits d’auteurs se transpose à de nouveaux horizons, p. 1
Réformer le régime de propriété intellectuelle par voie d’ententes bilatérales : L’Accord économique et commercial global (AECG/CETA), p. 2
Un grand inconnu : le projet de Partenariat transpacifique (PTP/TPP), p. 3 Économie politique des services Internet | Science 2.0 : Une toile de données
« L’état d’Internet » d’Akamai : des données économiques et réseautiques essentielles pour l’économie politique comparée des télécommunications, p. 5
Tableaux : l’Internet haute-vitesse à l’échelle mondiale, taux de pénétration et vitesse maximale, p. 6
Google et « Policy by the Numbers » : Un outil collaboratif et public de prise de données à grande échelle, p. 8 Régulation de la concurrence | Neutralité des réseaux
AT&T suscite la grogne pour sa gestion de l’application FaceTime, p. 11
Tensions anticipées entre neutralité Internet et plans « mobile-share », p. 11
Encadré : L’Internet ouvert selon la FCC, p. 12
AT&T et les « Open Internet Rules » : des justificatifs qui ne convainquent guère, p. 12
Actualités connexes, p. 15 ISSN 2292-2288

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !