Frédérick Gagnon, boursier Fulbright

Frédérick Gagnon, directeur de l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques, est l’un des 12 chercheurs/professeurs canadiens qui bénéficieront d’une bourse Fulbright Canada de 30 000 dollars US pour l’année 2014-2015. « J’ai été sélectionné pour occuper deux postes pendant ma sabbatique, explique le professeur. À l’automne, je serai titulaire de la Chaire de recherche sur les relations Québec – États-Unis à l’Institute on Québec Studies de l’Université de New York – Plattsburgh. À l’hiver 2015, je serai chercheur Fulbright au Canadian Studies Program de l’Université de Californie – Berkeley, où je serai également boursier John A. Sproul. »

Le professeur Gagnon travaillera à deux projets de recherche pendant cette année sabbatique. « À l’automne, je suivrai de près les élections américaines de mi-mandat afin d’évaluer leur impact sur la société américaine, mais également sur les relations entre le Québec et les États-Unis, souligne-t-il. Fait intéressant à noter, l’Université de New York à Plattsburgh est située dans la 21e circonscription de New York, où a lieu une course très serrée pour le siège de représentant de cette circonscription à la Chambre des représentants à Washington D.C. La course oppose le démocrate Aaron Woolf à la républicaine Élise Stefanik. Je ferai des entretiens avec les candidats, leurs conseillers et leurs bénévoles pour évaluer les positions des deux candidats sur des enjeux importants pour le Québec – sécurité frontalière, commerce, emploi, tourisme, etc. En novembre, je donnerai une conférence à l’Université de New York, à Plattsburgh, sur les élections américaines de 2014 et leur impact sur les relations Québec – États-Unis. »

Son année sabbatique et ses séjours à Plattsburgh et Berkeley lui permettront de lancer un nouveau projet de recherche sur ce qu’il appelle les « innovateurs et innovatrices électorales aux États-Unis », ces personnes qui ont changé les façons de mener des campagnes électorales dans l’histoire des États-Unis.

Source : Actualités UQAM

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !