L’Afrique et le reste du monde : de la périphérie au centre ?

Mercredi 7 décembre 2022, 10h00-13h00, en ligne

Du président français, Emmanuel Macron, en quête d’une diplomatie publique rénovée pour les Afriques à l’indéboulonnable ministre des Affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov, au service d’un pays de plus en plus influant en Afrique, en passant par le Secrétaire d’État américain, Anthony Blinken, de retour sur le continent pour la deuxième fois depuis sa nomination : l’Afrique est-elle (re)devenue le nouvel enjeu mondial ? En moins d’un mois, le Cameroun, le Benin, la Guinée-Bissau seulement et plus récemment l’Algérie ont reçu la visite de dirigeants occidentaux, et pas des moindres! Entre influence de la guerre en Ukraine sur l’Afrique (objet du voyage de Macky Sall, président de l’Union africaine, en Russie en mai 2022) et guerre d’influence sur le continent (à en croire la balade diplomatique des dirigeants européens et américain des dernières semaines), comment situer le jeu diplomatique en cours et les enjeux qu’il recèle ?

Les experts sont unanimes : l’Afrique est de plus en plus courtisée par la Russie, en quête de redéfinition d’une influence internationale et adoptant une logique de conquête d’un strapontin dans un continent inondé par des milliers de milliards de réserves chinoises. Faut-il s’attendre à une coopération éventuelle entre ces deux puissances émergentes qui interviennent en Afrique dans des secteurs non identiques ou plutôt à une concurrence entre la Russie et la Chine, deux acteurs de taille asymétrique (Bret, 2015)?

CAP-Afriques et ses partenaires relancent la réflexion sur l’attractivité du continent africain, plus de quinze ans après le sommet Chine Afrique de 2006 et au moment où un deuxième sommet Russie – Afrique est annoncé en Russie pour l’été 2023, après le sommet de Sotchi d’octobre 2019. Par-delà la courtoisie et l’amitié diplomatiques, quelles sont les attentes réelles et respectives de ces puissances? Quels sont les enjeux nouveaux de cet intérêt renouvelé pour le continent africain ? Qu’attendre de la présence chinoise et russe tant pour les pays africains que pour ces deux puissances émergentes ? Quel impact aura le triangle Russie-Chine-Afrique sur les relations entre les Afriques et l’Occident ? Et l’Europe dans tout cela? Le CAP-Afriques lance une série de réflexions sur ces enjeux.

Panélistes

  • Tchoudiba Bourdjolbo
  • Francis Laloupo
  • Srilata Ravi

Avec Mehdi Soufargi, Abdelhamid Benhmade et plusieurs autres intervenant.es
Et un mot de Michèle Rioux, directrice du CEIM

Pour participer

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !