What’s Next for Global Labour: Power Dynamics and Industrial Relations Systems in a Hyperglobalized World

23 janvier 2013, Daniel Drache

A Turbulent Time for Labour Globally The dismantling of long established collective bargaining arrangements is without precedent and collective bargaining coverage has shrunk across the advanced industrial world to levels not seen since the fifties. Everywhere, fewer workers are bargaining collectively, an institution that once gave workers new power and status (ILO, 2010). Nowadays in France, the UK and the US, private sector union membership has fallen to record lows representing less than ten per cent of the workforce. For Canada, the equivalent number is about fifteen per cent which is trending downwards more slowly than in the US where contracting out and de-industrialization have hollowed out its collective bargaining system leaving it much weakened. In OECD countries union density levels have dropped from a high of sixty per cent of the work force in the 80s to just around thirty per cent (OECD, 2011).The shrinkage, contraction and retreat of labour at the negotiating table appears to be structural and long term with large scale consequences for governments, employees and the employers who have profited from the pro-market environment. Once thought to be off limits, the EU’s prized social market has begun to lose ground and state workers’ public pensions, previously declared off the table, now are threatened by the global fiscal crisis (Standing, 2012). (More to read in PDF)

Documents joints

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !