Violences terroristes et mutation des stratégies éducatives dans le nord du Burkina Faso

Jeudi 22 septembre 2022, 12h45, en ligne

Conférence virtuelle de la Chaire ICAO – Inscription

Depuis 2015 le Burkina Faso connait des attaques terroristes sur son territoire. Parmi les principales cibles des attaques, figure l’école considérée par les groupes armés comme diffusant un savoir haram. Ainsi, dans une logique de survie, les acteurs sont contraints de fermer les établissements scolaires.

L’école, lieu d’apprentissage est désormais un lieu dangereux pour les élèves et les enseignants. Cette situation contraint les populations à réinventer leur rapport à l’institution scolaire et leurs stratégies éducatives. Dans une double logique de protection de la vie des élèves et la continuité des services pédagogiques, les populations créent une dynamique résiliente autour de l’école. Ainsi, certains parents d’élèves optent pour l’éducation dans les écoles franco-arabes, tandis que d’autres scolarisent leurs enfants dans des villes considérées comme présentant plus de sécurité. Aussi, les communautés dans la dynamique de permettre une continuité pédagogique dans leur localité ont-elles mis en place des actions de protection des écoles, des enseignants et des élèves.

S’appuyant sur une démarche socioanthropologique faite d’enquêtes auprès des différents acteurs de l’éducation et d’observations, cette présentation a pour objectif de montrer comment la situation d’insécurité a entraîné des mutations et des réadaptations dans les stratégies éducatives des populations.

Zakaria Soré est docteur en sociologie et enseignant-chercheur au département de sociologie de l’Université Joseph KI-ZERBO au Burkina Faso. Également post-doctorant au programme Académie Pilote Postdoctorale Africaine (PAPA) et chercheur invité à la Chaire Islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) de l’Université du Québec À Montréal, il travaille sur les questions de l’école et de l’insécurité au Burkina Faso.

Il est auteur de publications sur l’émergence des groupes d’auto-défense dans le contexte de terrorisme, et les dynamiques de collaboration entre les forces officielles de défense et de sécurité et les groupes de vigilantisme dans la dynamique de lutte contre le terrorisme.

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !