CONFÉRENCE

Un monde dangereux pour les universitaires – Récit d’une chercheure syrienne en exil

Jeudi 30 mars 2017, de 12h30 à 14h, Salle Pierre-Bourgault, Pavillon Judith-Jasmin Annexe, 1564, rue Saint-Denis (UQAM)

Un monde dangereux pour les universitaires
Récit d’une chercheure syrienne en exil

Conférence de madame Hanadi Ibrahim, professeure au département de chimie à la Western University, organisée par l’équipe Scholars at Risk / Universitaires en danger UQAM.
La conférencière sera présentée par le recteur de l’UQAM, Robert Proulx, et remerciée par la 3e vice-présidente du Syndicat des Professeurs et Professeures de l’Université du Québec à Montréal (SPUQ), la professeure Peggy Davis.

DATE: Jeudi 30 mars de 12h30 à 14h00
LIEU: Salle Pierre-Bourgault, UQAM. 1564, rue Saint-Denis, Montréal

NOTE BIOGRAPHIQUE

Diplômée de la Faculté de pharmacie de l’Université de Damas, Hanadi Ibrahim a effectué un Master, puis un PhD en chimie analytique à l’Université de Paris Sud. Elle a acquis une expertise dans le domaine des techniques chromatographiques, spectroscopiques et de l’optimisation et de la validation des méthodes analytiques. En février 2011, elle est rentrée en Syrie pour occuper un poste de Maître de conférences à l’Université de Damas. Suite aux événements de 2011, elle a dû quitter la Syrie pour la France et ensuite le Canada. Grâce à l’organisation Scholars at Risk et Western University en Ontario (le département de chimie), elle a obtenu une bourse de recherche et travaille sur la détection des lipides en utilisant la technique de MALDI-Mass spectrometry.

À PROPOS

Scholars at Risk – Universitaires en danger est un réseau international d’universités, d’organisations et d’individus qui travaillent à promouvoir la liberté académique et à défendre les droits fondamentaux des universitaires, des chercheurs et des scientifiques à l’échelle internationale. Cette conference permettra de lancer les discussions sur le modalités de l’adhésion récente de l’UQAM au réseau Scholars at Risk – Universitaires en danger.
Événement organisé par l’équipe de Scholars at Risk / Universitaires en danger UQAM avec l’appui de la Faculté de science politique et de droit et du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS).

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !