Tunisie : Vers un populisme autoritaire?

Jeudi 4 mai 2023, 16h00-17h30, Université Concordia

Pour donner suite à la conférence sur le régime Saïed du 17 novembre dernier, Chedly Belkhodja vous invite à cette conférence de l’essayiste Hatem Nafti inspirée de son récent ouvrage du même titre.

Résumé
Le 25 juillet 2021, le président Kaïs Saïed décrète l’état d’exception. Il congédie le Chef du gouvernement et gèle le Parlement. Il neutralisera par la suite tous les contrepouvoirs mis en place après la chute de Ben Ali pour empêcher tout retour à l’autoritarisme. Un an après, une nouvelle Constitution est adoptée à une écrasante majorité mais avec seulement 30,5 % de participation. Elle met en place un régime présidentialiste qui promeut la « construction par la base », un nouveau système de gouvernance et de production. Censé redonner le pouvoir au peuple, celui-ci renforce le pouvoir central. En dépit des critiques et de l’aggravation de la crise économique, Saïed continue à bénéficier du soutien d’une partie de l’opinion. Dix ans après la révolution, la Tunisie fait un saut dans l’inconnu. Pourquoi la transition démocratique a-t-elle échoué ?

La conférence aura lieu le jeudi 4 mai 2023, de 16h00 à 17h30 | Événement en présentiel seulement | Salle CI 104, École des affaires publiques et communautaires, Université Concordia |

Pour s’inscrire

Abonnez-vous à l’événement Facebook pour ne rien manquer !


À propos de la série Où en sommes-nous avec le populisme?
Cette année, l’antenne du CRIDAQ à l’Université Concordia propose un cycle d’activités autour du populisme. Depuis quelques années, le populisme a repris de la vigueur, à droite comme à gauche. En Europe et aux Amériques, nous avons assisté à une montée en puissance du populisme de droite avec la victoire électorale de Donald Trump aux États-Unis, de Jair Bolsonaro au Brésil et celle de Boris Johnson en Grande-Bretagne. Le populisme a également caractérisé une mobilisation citoyenne à gauche. De nombreux observateurs ont présenté le populisme sous la forme d’une pathologie autoritaire menaçant les fondements de la démocratie représentative. Mais qu’en est-il vraiment du populisme? Est-il toujours aussi présent? Comment analyser le populisme à la lumière d’événements tels que la pandémie de Covid-19, la crise climatique et la dégradation du niveau de vie?

Thèmes des conférences de la série :

Partenaires

Banque ScotiaMinistère des Relations internationales et de la Francophonie | Québec Faculté de science politique et de droit | UQAM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Adresse civique

Institut d’études internationales de Montréal
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Bureau A-1540, Pavillon Hubert-Aquin
Montréal (Québec) H2L 3C5

* Voir le plan du campus

Téléphone 514 987-3667
Courriel ieim@uqam.ca
UQAM www.uqam.ca

Un institut montréalais tourné vers le monde, depuis 20 ans!

— Bernard Derome, Président

Créé en 2002, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est un pôle d’excellence bien ancré dans la communauté montréalaise. Les activités de l’IEIM et de ses constituantes mobilisent tant le milieu académique, les représentants gouvernementaux, le corps diplomatique que les citoyens intéressés par les enjeux internationaux. Par son réseau de partenaires privés, publics et institutionnels, l’Institut participe ainsi au développement de la « diplomatie du savoir » et contribue au choix de politiques publiques aux plans municipal, national et international.

Ma collaboration avec l’IEIM s’inscrit directement dans le souci que j’ai toujours eu de livrer au public une information pertinente et de haute qualité. Elle s’inscrit également au regard de la richesse des travaux de ses membres et de son réel engagement à diffuser, auprès de la population, des connaissances susceptibles de l’aider à mieux comprendre les grands enjeux internationaux d’aujourd’hui. Par mon engagement direct dans ses activités publiques depuis 2010, j’espère contribuer à son essor, et je suis fier de m’associer à une équipe aussi dynamique et impliquée que celle de l’Institut.

Bernard Derome

À l’occasion de la rentrée universitaire 2023-2024, le président de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) s’est prononcé sur la situation géopolitique mondiale.

« L’ordre mondial, tel que l’on l’a connu depuis la fin de la guerre froide, est complètement bousculé avec des rivalités exacerbées entre les grandes puissances et des impérialismes démesurés. »

– Bernard Derome

Inscrivez-vous au Bulletin hebdomadaire!


Contribuez à l’essor et à la mission de l’Institut !