> >
  • Henri Regnault

    Henri REGNAULT est diplômé de l’ESSEC (1970) et l’Institut d’Études Politiques de Paris (1972) et Docteur d’Etat en Sciences Économiques (Université Paris Dauphine, 1975).


    Recherche et expertise

    Économie du Développement et Économie Internationale, relations Nord-Sud, en particulier sur les terrains méditerranéen, latino-américain et plus récemment asiatique.


Publications et conférences (57)

  • La crise Henri Regnault est membre du CEIM

    COVID : l’impact d’une guerre mondiale ?

    Résumé
    La violence sociétale de la pandémie de Covid-19 peut suggérer une comparaison de l’évènement avec une guerre mondiale. L’extension géographique du phénomène et sa mortalité, la paralysie de la production, l’envol de la dette peuvent militer en ce sens. Nous allons donc nous interroger dans un premier temps sur la pertinence d’une telle comparaison : une portée réelle mais aussi bien des limites. Puis nous commencerons à réfléchir au « monde d’après », du point de vue de la gestion de patrimoine : (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • La crise Henri Regnault est membre du CEIM

    Après le désastre : effondrement, résilience ou renouveau ?

    Résumé
    Nous commençons tout juste à entrevoir la sortie d’un désastre hors norme. Mais nous en sortons dans un flou conceptuel total où chacun peut voir ce qu’il veut et proposer ses lubies comme des solutions incontournables. L’heure n’étant pas encore à faire un bilan de la crise que nous vivons, mon objectif ici se limitera à faire un inventaire de la période et d’essayer d’entrevoir les déterminants essentiels des évolutions envisageables :
    1/ Quels sont les mots-clefs de période ? Temporalité, (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • VIRUS MODE D’EMPLOI : Économie politique du désastre !

    Résumé Ici nous ne parlerons ni de chauves-souris ni de pangolin. Par contre, dans la symbolique du monde animal, un énorme cygne noir a conçu un plan machiavélique ! Nombreux sont ceux, et moi le premier, qui se grattaient l’occiput depuis des mois, voire des années, pour essayer d’imaginer d’où viendrait le prochain épisode sévère trop prévisible de la Très Grande Crise Multidimensionnelle : d’un dysfonctionnement financier lié aux produits dérivés, initié par des défauts sur la dette titrisée, (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Un temps à ne pas mettre un sou dehors !

    Résumé La période est compliquée pour la gestion de patrimoine, en situation de taux zéro ou négatifs qui peuvent inciter certains à prendre des risques insensés dans l’espoir de retrouver du rendement là où, structurellement, il ne peut pas y en avoir. D’où la nécessité de ne pas céder aux mirages des nouvelles chaînes de Ponzi qui s’offrent à vous à longueur d’écrans internet et de respecter quelques règles de prophylaxie financière. Le mieux, finalement, ne serait-il pas de faire la grève des placements (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • L’APRÈS-GUERRE EST VRAIMENT FINI… mais l’avant-guerre n’a pas nécessairement commencé !

    Résumé L’ordre mondial issu de la Deuxième Guerre mondiale se lézarde. Si l’hégémonie américaine persiste encore sous ses formes militaire et monétaire, la domination technologique américaine n’est plus ce qu’elle était. L’unilatéralisme sauvage de Trump, face à des défis mondiaux qui supposent plus de gouvernance mondiale sur plusieurs dossiers clefs (climat, commerce, monnaie…) pose de redoutables défis à la communauté internationale. Sans un multilatéralisme renouvelé il sera impossible de refonder un (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Economie politique des gilets jaunes

    Résumé
    La crise sociétale que connait la France depuis six mois avec le mouvement dit des "Gilets jaunes" n’est qu’un synptôme parmi d’autres d’un malaise profond dans les sociétés occidentales, qui ne peut qu’interroger les économistes sur les concepts et grilles de lecture de leur boîte à outils. Certains de ces outils ne méritent-ils pas d’être reconsidérés, soit pour obsolescence et inadéquation, soit pour modifications dans leur champ de pertinence ? C’est notamment le cas : de la traditionnelle (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Pour vos actifs... Fuyez le passif !

    Résumé Cette fois-ci, occupons-nous de nos sous, rien que de nos sous ! Il y a dix ans, j’écrivais dans les premiers numéros de cette lettre : « dans la période actuelle, n’essayez pas de gagner, essayez de ne pas perdre » ! Aujourd’hui, dans un contexte mondial très incertain et lourd de menaces économiques et géopolitiques, peut-être faut-il être encore moins ambitieux et se fixer l’objectif de perdre le moins possible, de limiter la casse tout en se mettant en position de rebondir le moment venu. Le (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Unilatéralisme, obscurantisme et exacerbation de la crise

    Résumé
    Depuis dix ans, une Très Grande Crise Multidimensionnelle (TGCM) s’impose comme l’élément dominant de la scène mondiale, sapant les fondements de l’ordre établi au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Cette TGCM recouvre des dimensions financières, économiques, géopolitiques, institutionnelles, technologiques, climatiques, environnementales et idéologiques qui se développent selon des temporalités différentes et dans un espace hétérogène, tout en convergeant vers un désordre mondial dont on a (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Fake news à gogo !

    Résumé
    La dénonciation et le décodage des fake news sont très à la mode, à juste titre. Le terrain politique est particulièrement propice à ces informations bidon propagées bien souvent sur internet par des blogs manipulateurs peu scrupuleux de véracité, mais aussi par des medias contrôlés par des Etats qui en font l’instrument de leurs interventions plus ou moins discrètes dans les affaires d’autres Etats. Mais les infos bidon ne sont pas l’apanage de la politique. La vie économique et financière en (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Hercule aux Bermudes : Mondialisation, Etats, Firmes

    Résumé :
    La démondialisation est un fantasme pour nationaliste attardé : au carrefour des innovations technologiques et des évolutions sociétales, la mondialisation s’approfondit chaque jour un peu plus, tout en se renouvelant. Pour autant, l’avenir de la mondialisation reste ouvert : il peut s’écrire aussi bien en rose qu’en noir. La version pessimiste est celle d’une déterritorialisation d’une part croissante de la valeur ajoutée mondiale, hébergée dans un cloud défiscalisé, conduisant au déclin des (...)

    En savoir plus Télécharger le document :

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin