> >
  • Bonnie Campbell

    Bonnie Campbell, (M.A., D.Phil, University of Sussex), est professeure émérite au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal où elle a enseigné l’économie politique pendant de nombreuses années. Elle a dirigé (2011-2017) le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et le Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA) (1998-2017). Elle fut membre du Groupe consultatif nommé par le Gouvernement fédéral du Canada en 2006-2007 lors des Tables Rondes nationales sur la responsabilité sociale et l’industrie extractive canadienne dans les pays en développement. De 2007 à 2011, elle fut membre de l’International Study Group sur la révision des régimes miniers en Afrique de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies, Addis Abéba. Professeure Campbell est membre de la Société Royale du Canada depuis 2012.

    Bonnie Campbell est responsable de la publication de très nombreux articles dans des revues scientifiques et de la direction ou rédaction de quinze volumes, dont :

    • Campbell, B., et David Szablowski, 2019. “ Contesting Extractive Governance : Power, Discourse, Violence, and Legality” Introduction, numéro special Extractive Industries and Society, Volume 6, Issue 3, July 2019, p 635-641. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2214790X19301479
    • Campbell, Bonnie et Pascale Hatcher 2019. “Neoliberal reform, contestation and relations of power in mining : Observations from Guinea and Mongolia” in numéro special, Extractive Industries and Society, codirigé par David Szablowski et Bonnie Campbell, Vol. 6, Issue 3, July 2019, p.642-653.
      https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2214790X18301989
    • Campbell, B., et Marie-Claude Prémont. 2017. « What is behind the search for social acceptability of mining projects ? Political economy and legal perspectives on Canadian mineral extraction » in Mineral Economics, en ligne https://doi.org/10.1007/s13563-017-0123-x , vol. 30 no 3, p. 171-180.
    • Campbell, B., Etienne Roy Grégoire, et Marie-Christine Doran. 2017. « The Complex Terrain of Rights-Based Approaches : From the renewal of development practices to depolitization ?” dans la Revue canadienne d’études du développement, vol. 38, no 2, p. 169-183.
    • Campbell, B. 2017. « Que cache la focalisation sur les flux de financement externes » in Monde en Développement, vol. 178, no 2, p. 77-91.
    • Campbell, B., Philippe Dufort et Andreanne Martel. 2016. « Nouvelles formes d’appropriation des ressources et des territoires : analyse des frontières mouvantes entre espaces, pouvoirs, droits et acteurs » in Canadian Journal of Development Studies, vol. 37, no 4, p. 409-421.
    • Campbell, B. 2016. “Revisiting the interconnections between research strategies and policy proposals. Reflections from the artisanal and small-scale mining sector in Africa”, in Third World Thematics, A TWQ Journal, vol.1, no 2, p.165-183.
    • Modes of Governance and Revenue Flows in African Mining (International Political Economy Series, Palgrave Macmillan, Basingstoke, Hampshire, Royaume-Uni, 2013)
    • Pouvoir et régulation dans le secteur minier : leçons à partir de l’expérience canadienne (PUQ, Québec, 2012)
    • Mining in Africa. Regulation and Development (Pluto, Londres, CRDI, Ottawa et NAI, Uppsala, 2009), qui fut traduit en français et publié en 2010 : Ressources minières en Afrique. Quelle réglementation pour le développement ? (Presses de l’Université du Québec (PUQ), Québec, CRDI, Ottawa et Nordiska Afrikainstitutet, Uppsala)
    • Qu’allons-nous faire des pauvres ? Réformes institutionnelles et espaces politiques ou les pièges de la gouvernance pour les pauvres (L’Harmattan, Paris, 2005)
    • Regulating Mining in Africa : For whose Benefit ? (Nordiska Afrikainstitutet (NAI), Uppsala, 2004)
    • Restructuring in Global Aluminium, avec Magnus Ericsson (Eds.) (Mining Journal Books Ltd, Londres, 1996)

    Elle fut co-directrice avec Jean-Jacques Gabas, Denis Pesche et Vincent Ribier pour Les transformations des politiques de coopération. Secteurs agricoles et miniers au Canada et en France. (Paris : Karthala-GEMDEV et Québec : Presses de l’Université du Québec 2016) et enfin, co-directrice avec Myriam Laforce, La responsabilité sociale des entreprises dans le secteur minier : Réponse ou obstacle aux enjeux de légitimité et de développement en Afrique ? (Québec : Presses de l’Université du Québec, 2016).


Notes de recherche (1)

Articles scientifiques (1)

Chroniques (1)

Dans les médias (1)

Autres publications et événements (1)

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin