> >

Bilan 2012, regard sur 2013

Volume 6, numéro 1


Résumé analytique

En 2012, le déficit de la balance commerciale s’est contracté pour la première fois depuis la récession de 2008-09. Sous cet équilibre bienvenu se cache un important ralentissement des échanges qui stagnent après avoir connu une forte reprise de 2009 à 2011. Ils souffrent visiblement du marasme économique occidental. L’étude détaillée du commerce extérieur des États-Unis nous révèle cependant des tendances de fond surprenantes. Le déficit commercial des marchandises avec l’Asie, Chine en tête, se creuse. Il est cependant largement compensé par la croissance des exportations de services et les revenus de placements. Autre fait marquant, la dépendance énergétique vis-à-vis de l’étranger décroît rapidement à mesure que de nouvelles réserves d’hydrocarbures sont exploitées et que l’industrie des énergies vertes se développe.

L’agenda de la politique commerciale sera chargé en 2013. Nous en présentons ici quelques éléments. Au niveau des négociations commerciales, l’Accord stratégique transpacifique de partenariat économique (TPP) continuera de retenir notre attention. Les États-Unis entameront aussi en 2013 deux nouvelles négociations majeures. Une première en vue de conclure un accord de libre-échange avec l’Union européenne, une seconde avec 46 pays pour libéraliser encore davantage le commerce des services. Tôt ou tard, l’administration Obama devra se résoudre à demander au Congrès le mandat de négocier si elle souhaite voir ces négociations aboutir et la procédure de ratification accélérée s’appliquer aux nouveaux ces accords.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin