> >

Article de Christian Deblock, professeur titulaire au Département de science politique de l’UQAM et chercheur au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

La diplomatie commerciale de l’Union européenne en Asie du Sud-Est

Presses universitaires de Rennes, 2021, 284 pages


Danielle Charles-Le Bihan, Joël Lebullenger et Minh Hang Nguyen (dir.)

L’Asie du Sud-Est est devenue une région cruciale de l’économie mondiale, où l’Union européenne est déterminée à jouer un rôle-clé. Cet ouvrage analyse la dimension stratégique des accords de partenariat commercial de l’Europe et des puissances du Pacifique en Asie du Sud-Est, puis approfondit l’étude des aspects novateurs des récents accords de l’UE avec le Canada et les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), tels que le lien entre commerce et développement durable ou l’établissement de mécanismes de règlement des litiges entre investisseurs et États.

Avec le soutien de l’université de Rennes 1 et du GIS Europe de l’université de Rennes 1.

Auteur(s) :

  • Danielle Charles-Le Bihan est professeur émérite à l’université Rennes 2 et titulaire d’une chaire européenne Jean-Monnet en droit.
  • Joël Lebullenger est professeur émérite de l’université de Rennes 1 et titulaire d’une chaire européenne Jean-Monnet en droit.
  • Minh Hang Nguyen est professeur et doyen de la faculté de droit de la Foreign Trade University de Hanoi.

Pour plus d’informations, consultez la notice sur le site Internet des PUR.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin