> >

Stéphane Paquin est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique (ENAP) et directeur scientifique du CEIM

Introduction à l’économie politique internationale

Armand Colin, juin 2021, 192 pages


L’économie politique internationale (EPI), mêlant science politique, économie et histoire, pose au niveau global une question fondamentale : « Qui gouverne ? » Elle interroge ainsi l’autorité politique et analyse la place des acteurs économiques dans les relations internationales.

Cet ouvrage dresse un panorama clair et accessible des outils (théoriques, conceptuels et historiques) et des principaux thèmes de l’EPI : les grandes théories de la mondialisation, les débats sur la puissance et l’hégémonie, et l’organisation de l’autorité politique dans les domaines de la finance et du commerce international.

Assorti de nombreux exemples, il permet d’éclairer les grandes questions contemporaines : quel est l’impact de l’expansion de la Chine sur le commerce international et la domination américaine ? Pourquoi la finance internationale est-elle si instable ? Les marchés ont-ils plus de pouvoir que les gouvernements ? La mondialisation est-elle un facteur de paix ? La montée de l’insécurité économique favorise-t-elle les populismes ?

Pour en savoir plus sur cet ouvrage et pour vous le procurer, veuillez consulter le site internet des Éditions Armand Colin.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin