Accueil Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Page d'accueil - Mondialisation, institutions et nouvelle diplomatie commerciale (MIND C) - CEIM
Accueil CEIM / Accueil MIND C / Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) / Les coopératives et la démocratie dans le mouvement des travailleurs ruraux (...)

Les coopératives et la démocratie dans le mouvement des travailleurs ruraux sans terre

Puce noire Mardi 9 avril 2013 de 12h30 à 14 h, Local J-1060, UQAM

Par Bruce Gilbert, professeur au département de philosophie, Université Bishop’s

Le Mouvement des Travailleurs Sans-Terre du Brésil (MST) « occupe » des propriétés privées qui ne s’acquittent pas de ce que la Constitution appelle leur « fonction sociale ». Ce faisant, ils « s’approprient », littéralement, « de moyens de production » suite à des siècles d’exploitation économique et de marginalisation politique. Cependant, une tentative au début des années 1990 de collectiviser les communautés a été largement rejetée par les membres. Depuis lors, le MST a adopté une stratégie plus efficace et qui correspond davantage à ses propres normes rigoureusement démocratiques. Le MST aide ses communautés à mettre en place toute forme de coopérative que les membres eux-mêmes estiment utile.

Partager

Partager sur Facebook  
Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) ceim @uqam.ca Retour en haut de la page
Nos partenaires        Université du Québec à Montréal (UQAM)        Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)        Fond de recherche sur la société et la culture | Québec        Ressources humaines et Développement des compétences Canada