Accueil - Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)
Accueil CEIM / Accueil GRIC / Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques / Le monde va t-il changer au lendemain du vote ?

Le monde va t-il changer au lendemain du vote ?

Le Monde, mercredi 27 octobre 2004, p. b3

Jamais, depuis le début du siècle dernier, un président en réélection n’a été défait par son adversaire « en temps de guerre ». George W. Bush pourrait être le premier. Certes, en 1980, Reagan l’avait emporté sur Carter, affaibli par la crise des otages en Iran. En 1968, Nixon pulvérisait Humphrey, le vice-président sortant, en promettant de mettre fin « honorablement » à la guerre du Viêt-nam. Il est toutefois rare que, durant les grands moments de crise et d’insécurité, les Américains choisissent de renvoyer le capitaine du navire. 2004 pourrait constituer l’exception à la règle. En ce sens, Kerry pourrait gagner l’élection présidentielle sur l’enjeu où, précisément, il est en général quasi impossible de battre un président sortant : la politique étrangère. Cela ne s’est pas vu depuis 1912 alors que Woodrow Wilson l’avait emporté contre le président Taft et un ancien président, Theodore Roosevelt. Aujourd’hui, la victoire serait d’autant significative, mais on peut s’interroger : une alternance politique changerait-elle vraiment quelque chose dans la conduite de la politique étrangère ?

Partager

Partager sur Facebook  
Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) gric @uqam.ca Retour en haut de la page
Université du Québec à Montréal (UQAM)            Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)            Fond de recherche sur la société et la culture | Québec            Ressources humaines et Développement des compétences Canada