Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) / La porte étroite

La porte étroite

La crise, N°20 , par Henri Regnault

Résumé

Y a-t-il une issue à la crise de la dette souveraine, autre que la catastrophe de l’effondrement du château de cartes des Etats et institutions financières adossés les uns aux autres ? Dans le pur respect de la lettre des contrats entre débiteurs et créanciers, une issue positive est peu probable : autant essayer de faire passer un éléphant par une porte étroite ! Mais si les Etats savent dépasser l’idéologie libérale pour réaffirmer leurs prérogatives régaliennes à travers la répression financière, il est possible de dessiner une issue de secours honorable pour tous, y compris les créanciers. Il vaudrait mieux néanmoins ne pas attendre que l’édifice s’écroule totalement avant de se résoudre à l’issue de secours… au risque d’emprunter la voie sans issue d’une descente aux enfers.

Contenu

  1. Dette : les liaisons dangereuses d’un numérateur et d’un dénominateur, p.3
  2. Cinq scénarios d’évolution de la crise, p.6
  3. Et mes sous dans tout ça : des banquiers poètes surréalistes !, p.14

Documents joints

La porte étroite (PDF - 770.8 ko)

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)