Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Observatoire de l’économie politique de défense (OEPD) / L’industrie de défense entre logiques d’État et logique de marché

L’industrie de défense entre logiques d’État et logique de marché

1er février 2007 , par Yves Bélanger

Depuis la fin de la guerre froide de nombreux phénomènes ont changé l’environnement de défense de façon irrémédiable de sorte qu’il convient de refaire le point sur l’équilibre entre la logique étatique et celle du marché.

En effet, l’impact convergent de la rationalisation induite par les compressions budgétaires des années 1990 et le développement d’une nouvelle génération d’équipement centrée sur l’intégration de systèmes et leur capacité renouvelée en matière de communication ont totalement bouleversé l’industrie. Aujourd’hui, celle-ci est portée par de puissants intégrateurs reliés à un secteur privé au profil transnational et souvent engagés dans la réalisation de programmes impliquant, à des degrés divers, la coopération d’unités dispersées dans plusieurs pays. Les nouveaux géants de l’industrie ont développé leur logique propre et forcent leurs clients gouvernementaux à aborder différemment de nombreux dossiers comme ceux du prix des matériels ou des relations intergouvernementales.

L’article complet se trouve en pièce jointe.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)