Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques / L’Iran, vainqueur d’une partie de poker marathon

L’Iran, vainqueur d’une partie de poker marathon

Chronique sur les États-Unis, par Julien Tourreille , par Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

« La reprise des discussions entre l’Iran et le Groupe des 5+1 ne change en rien une tendance de fond. Téhéran maîtrisera plus tôt que tard la technologie nucléaire. Les effets déstabilisateurs d’une telle perspective ne sont pas inévitables. Ils mettent cependant en évidence l’enjeu majeur des négociations qui vont avoir lieu. Il s’agit pour les États-Unis et leurs alliés de s’assurer que l’Iran, doté d’une capacité nucléaire critique, devienne un acteur international responsable, à l’instar du Japon. L’échec serait que Téhéran suive la voie de Pyongyang, celle de l’isolement et de l’affrontement sporadique ».

Pour lire la suite, téléchargez le PDF.

Julien Tourreille est candidat au doctorat en science politique à l’UQAM et chercheur à l’Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand.

Documents joints

info document (PDF - 61.6 ko)

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)