Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) / Le processus d’accession à l’OMC : une analyse d’économie politique appliquée à (...)

Le processus d’accession à l’OMC : une analyse d’économie politique appliquée à l’Algérie

Note de travail, Laboratoire d’économie de la production et de l’intégration internationale , par Mehdi Abbas

L’Organisation mondiale du commerce est entrée en fonction en 1996. Après la ratification des accords de Marrakech le 15 avril 1994, les Etats Membres avaient décidé que l’année 1995 serait une année de transition du GATT vers l’OMC. Les pays devaient faire acte volontaire d’adhésion à la nouvelle organisation. L’opportunité était donnée aux pays observateurs ou en accession au GATT de devenir membre de plein droit de l’OMC. Cette période étant révolue, tout pays souhaitant adhérer à l’OMC doit le faire au titre de l’article XII régissant l’accession1 [Cf. annexe 1 le détail des procédures d’accession engagées à l’OMC].

[Suite dans le document joint]

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)