Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) / Les rapports nord-sud à l’OMC entre différenciation et espace politique pour (...)

Les rapports nord-sud à l’OMC entre différenciation et espace politique pour le développement

8 janvier 2008 , par Mehdi Abbas

Mardi 8 janvier 2008, Mehdi Abbas

Cahier de recherche 08-01/Continentalisation ISSN 1714-7638

Le lancement, suite à la 4e Conférence ministérielle de l’OMC à Doha fin 2001, d’un cycle de négociations baptisé Agenda de Doha pour le développement (ADD) a remis au centre des relations économiques internationales la problématique du développement et les conflits-coopérations Nord-Sud. L’inscription du thème du développement dans les négociations commerciales de l’OMC répond, d’une part, à la crise de légitimité de l’institution et, d’autre part, aux critiques relatives à la marginalisation des économies en développement et à l’iniquité de certains accords [ONU, 2000 ; OXFAM, 2002].

(Suite dans le document joint)

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)