Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques / Une nouvelle page dans l’histoire de la Ve République

Une nouvelle page dans l’histoire de la Ve République

Plus rien ne sera jamais comme avant. Les deux prétendants à l’Élysée l’ont dit dans leurs derniers discours de candidats. Ségolène Royal affirmant que « quelque chose s’est levé qui ne s’arrêtera pas » et Nicolas Sarkozy se targuant d’écrire « une nouvelle page de l’histoire » du pays. Rien ne sera plus comme avant parce que la politique française vient en effet de changer de visage : plus jeune, délibérément réformatrice, elle révèle un retour aux valeurs traditionnelles (drapeau français, hymne et références à la Nation) et l’apparition de valeurs nouvelles (avec l’acceptation d’une femme présidentiable et l’entrée en force de l’écologie). Plus encore, c’est là la fin d’une tradition qui voulait qu’en France, après deux mandats, « on sorte les sortants ». Or c’est la première fois depuis les débuts de la Ve République, que la majorité sortante conserve la présidence après deux mandats. De toute évidence, et tandis qu’à nouveau le taux de participation est considérable, avec l’élection de Nicolas Sarkozy, s’ouvre une nouvelle ère politique.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)