Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques / Quel bilan provisoire pour le conflit israélo-libanais ?

Quel bilan provisoire pour le conflit israélo-libanais ?

27 septembre 2006 , par Nicolas Martin-Lalande

Les impacts des 34 jours de conflit armé (12 juillet-14 août 2006) qui ont opposé l’État israélien à l’acteur
armé non-étatique du Hezbollah sont essentiellement d’ordre psychologique. Ils n’en sont pas moins
déterminants tant les perceptions (et leur gestion) sont un moteur de l’histoire au même titre que les
évènements. Ce travail a pour objectif de rétro-éclairer les enjeux du conflit avant de tempérer certaines
des perceptions qu’il a pu, et peut encore, nourrir - étant entendu que ce bilan nuancé reste provisoire.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)