Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Observatoire des Amériques (ODA) / Le pétrole au banc des accusés : Revirement dans la politique énergétique (...)

Le pétrole au banc des accusés : Revirement dans la politique énergétique américaine

No 06-24. Juin 2006 , par Jean-Frédéric Légaré Tremblay

Dans son discours sur l’état de l’Union, le 31 janvier, George W. Bush a posé un diagnostic sévère sur la consommation d’énergie aux États-Unis. « L’Amérique est accro au pétrole », a-t-il déclaré – constat surprenant de la part d’un ancien homme d’affaires ayant fait une partie de sa fortune dans l’exploitation pétrolière. Il est nécessaire, a-t-il poursuivi, « d’aller au-delà d’une économie basée sur le pétrole » pour embrasser des « énergies alternatives plus propres, plus abordables et plus fiables 1 ». C’est à cette occasion que George W. Bush a annoncé les grandes lignes d’une nouvelle stratégie en matière de sécurité énergétique, dont le document officiel intitulé Advanced Energy Inititative2 a été rendu public en février dernier.

(Suite dans le document pdf)

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)