Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques / Irak et Corée du Nord : deux poids, deux erreurs ?

Irak et Corée du Nord : deux poids, deux erreurs ?

EN JANVIER dernier lors du discours sur l’état de l’Union George W. Bush livrait un plaidoyer flamboyant contre la Corée du Nord l’Iran et l’Irak et laissait croire que les États-Unis allaient lutter contre cet "axe du mal" de façon soutenue. Selon l’administration Bush ces trois États jouaient (et jouent toujours) un rôle non négligeable dans la prolifération des armes de destruction massive des vecteurs et des technologies nécessaires à leur déploiement. Le concept de l’axe du mal s’apparente beaucoup plus à un artifice rhétorique que M. Bush a utilisé pour satisfaire des besoins politiques à court terme qu’à une doctrine destinée à être traduite en mesures concrètes pour résoudre durablement les problèmes auxquels elle prétend s’attaquer. Cela devient particulièrement clair lorsque l’on compare la situation irakienne à celle de la Corée du Nord.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)