Accueil Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Page d'accueil - Projet d'études sur les technologies de l'information et des communications (ÉTIC) - CEIM
Accueil CEIM / Accueil ÉTIC / Publications / Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) / La question coloniale dans la richesse des nations

La question coloniale dans la richesse des nations

Puce noire novembre 2001 , Jean Reibel

Selon nous, il convient de s’interroger sur le point de vue de
Schumpeter, pour qui le traitement de la question coloniale dans la RDN ne
s’insère pas véritablement dans les critiques adressées au « système
mercantile »3. Bien au contraire, il nous semble que l’analyse des dispositifs
coloniaux échafaudés par les nations européennes mobilise l’ensemble des
concepts théoriques smithiens. Plus précisément, la critique des relations que
l’Angleterre entretient avec les colonies d’Amérique du Nord et des Indes
occidentales consiste pour Smith à mettre en évidence leur opposition profonde
au « système de la liberté naturelle » préconisé. C’est ce que nous tenterons de
montrer dans les pages qui suivent. (suite dans le document joint)

Documents joints

Partager

Partager sur Facebook  
Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) ceim @uqam.ca Retour en haut de la page
Nos partenaires        Université du Québec à Montréal (UQAM)        Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)        Fond de recherche sur la société et la culture | Québec        Ressources humaines et Développement des compétences Canada