Accueil Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Page d'accueil - Projet d'études sur les technologies de l'information et des communications (ÉTIC) - CEIM
Accueil CEIM / Accueil ÉTIC / Publications / Observatoire des Amériques (ODA) / S.D. Myers et les leçons du droit international

S.D. Myers et les leçons du droit international

Puce noire octobre 2002 , Remi Bachand

6,05 millions de dollars canadiens ! C’est ce qu’il en coûtera au gouvernement canadien pour avoir cherché à protéger une entreprise de décontamination de BPC d’Alberta contre la compétition de concurrents américains au cours des années 95 à 97.

Rappelons les faits : Depuis l’année 1990, le gouvernement canadien permettait l’exportation de BPC en direction des États-Unis. Toutefois, puisque la U.S. Environment Protection Agency (EPA) n’en autorisait elle-même l’importation que lorsqu’il s’agissait de BPC provenant de bases militaires américaines, le transport de ce produit entre le Canada et les États-Unis était, de facto, extrêmement limité.

En octobre 1995 toutefois, et à la suite de pressions de cette entreprise, l’EPA donna l’autorisation à la compagnie S.D. Myers d’importer des BPC canadiens afin d’en faire la décontamination à son usine située en Ohio. Dans les jours suivants, c’est au moins neuf autres compagnies qui ont également demandé à l’EPA de se prévaloir du privilège d’importer ce déchet.

(Suite dans le document joint)

Documents joints

Partager

Partager sur Facebook  
Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) ceim @uqam.ca Retour en haut de la page
Nos partenaires        Université du Québec à Montréal (UQAM)        Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)        Fond de recherche sur la société et la culture | Québec        Ressources humaines et Développement des compétences Canada