Migration et développement : une panacée ?

Victor Piché - 30 octobre 2012, 13h à 14h30

Migration et développement : une panacée ?

30 octobre 2012, 13h à 14h30
Local V-2830, 209, rue Sainte-Catherine est, métro Berri-UQAM

Les liens entre migration et développement ont été largement débattus dans une littérature fortement politisée, voire idéologisée, et essentiellement centrée sur les pays en développement. Le bilan de cette littérature suggère que les perceptions ont oscillé à travers le temps entre effets négatifs (pessimistes) et effets positifs (optimistes). Le discours actuel met l’emphase sur les effets positifs que peuvent avoir les migrations si celles-ci sont bien « gérées ». Ce nouveau discours, érigé en paradigme, est basé sur la notion de transnationalisme (rôle des diasporas, transferts monétaires, etc.). La présentation vise à faire le point sur ce débat et identifier les limites de ce nouveau paradigme. Nous illustrerons notre propos en faisant référence à nos propres travaux sur les migrations entre la Burkina Faso et la Côte d’Ivoire

Pour les pays développés, la problématique des effets de la migration est très différente et s’intéresse uniquement aux effets de l’immigration dans les pays de destination. Nous n’en dirons que quelques mots en conclusion.

Victor Piché est chercheur associé à la Chaire Oppenheimer en droit public international de l’Université McGill à Montréal.