Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Observatoire des Amériques (ODA) > Intérêts miniers étrangers et mobilisations communautaires au Pérou : une (...)

Intérêts miniers étrangers et mobilisations communautaires au Pérou : une nouvelle poudrière ?

No 05-05. Février 2005

Myriam Laforce, 14 février 2005

Myriam Laforce, « Intérêts miniers étrangers et mobilisations communautaires au Pérou : une nouvelle poudrière ? », Chronique des Amériques, Observatoire des Amériques, no 5, février 2005.

L’Amérique latine a dernièrement été le théâtre de multiples contestations populaires contre la mainmise des intérêts étrangers sur les ressources naturelles de la région. Les exemples les plus connus incluent la lutte de Cochabamba, en Bolivie, contre la privatisation des services de distribution d’eau, celle des communautés équatoriennes en réponse aux désastres environnementaux laissés par les opérations de Texaco dans ce pays, et la plus récente mobilisation au Chili contre le projet minier Alumysa de la compagnie Noranda. Par ailleurs, au cours des dernières semaines, deux entreprises minières canadiennes ont fait face à de vives protestations, l’une au Mexique, pour cause d’opérations illégales, et l’autre au Guatemala, en raison de violations présumées des droits des peuples autochtones, ayant résulté dans l’assassinat par les forces de l’ordre de deux manifestants le 11 janvier 2005.

(Suite dans le document joint)