Accueil > Observatoire canadien sur les crises et l’aide humanitaires (OCCAH) > Déconfinement : il n’y a pas de solution parfaite

Un texte de François Audet, Caroline Coulombe, David Morin, Diane Alalouf-Hall, Gauthier Mouton et Valériane Thool, chercheurs à l’OCCAH

Déconfinement : il n’y a pas de solution parfaite

L’article est paru dans La Conversation, le 28 mai 2020




François Audet

Caroline Coulombe

Diane Alalouf-Hall

David Morin

Gauthier Mouton

Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Valériane Thool