Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du sud et sa diaspora (CERIAS)
Accueil > IEIM - PRIVÉ > Activités > Nouvelles et annonces > Alain G. Gagnon a été nommé au sein de l’Ordre du Canada

Alain G. Gagnon est professeur au Département de science politique et membre du CRIDAQ

Alain G. Gagnon a été nommé au sein de l’Ordre du Canada

La cérémonie a eu lieu le 27 décembre dernier

Le professeur du Département de science politique Alain-G. Gagnon et la professeure émérite du Département des sciences biologiques Karen Messing font partie des 120 personnalités qui ont été nommées au sein de l’Ordre du Canada, le 27 décembre dernier.

Créé en 1967, l’Ordre du Canada est l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation.

Alain-G. Gagnon

Alain-G. Gagnon est reconnu comme l’un des plus éminents observateurs de la vie politique canadienne et québécoise, et des sociétés plurinationales. Traduits dans plusieurs langues, ses travaux portent sur le fédéralisme, le nationalisme, la citoyenneté et la diversité. En 2018, le politologue a lancé la Bibliothèque virtuelle en études québécoises et canadiennes, qui fournit un accès à une collection exhaustive d’ouvrages afin de rehausser la qualité des recherches.

Membre de la Société royale du Canada, Alain-G. Gagnon a remporté de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière, dont le Prix international du Gouverneur général en études canadiennes, en 2016, et le Prix de l’enseignement de la Société québécoise de science politique (SQSP), en 2019. Il a aussi été décoré, en 2018, du grade de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade. Cette distinction reconnaît le mérite de personnalités issues de différents domaines, unies par leur intérêt envers la Francophonie et ses valeurs, notamment le respect des droits de la personne, le rayonnement international de la langue française et la promotion de la diversité culturelle.

Pour lire l’article intégralement, veuillez consulter le site d’Actualités UQAM.