> >

Les enjeux de la Convention sur la diversité des expressions culturelles


La Convention de l’UNESCO de 2005 reconnaît pour la première fois en droit positif l’objectif de la protection et de la promotion de la diversité des expressions culturelles en tant que principe légitime à intégrer dans les politiques de développement.

Sommaire

- Le rapport délibérément ambivalent entre la Convention de 2005 et le Régime commercial de l’OMC
- Le Fonds international pour la diversité culturelle : un mécanisme de solidarité non-contraignant
- Une flexibilité accrue sur la panoplie des politiques culturelles appropriées
- Des mesure concrètes pour une mise en oeuvre efficace de la Convention
- L’efficacité de la Convention de 2005 : loyauté et bonne volonté des États-parties
- Références

[Pour accéder à l’article, cliquez ici]

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin