> >

Le régionalisme sud-américain, l’Union européenne et les États-Unis


Santander Sebastian, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2008, 280 pages

Sebastian Santander cherche à restituer, dans une perspective globale, le régionalisme de l’après-guerre froide. L’auteur démontre que l’approche politico-stratégique du néo-régionalisme s’impose en raison de l’instabilité et de l’hétérogénéité du système international de l’après-guerre froide, de la fragilité de la globalisation, de la stagnation de l’OMC, des tensions géopolitiques transatlantiques qui opposent l’Europe et l’Amérique latine d’un côté, les États-Unis de l’autre, après les attentats du 11 septembre.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin