> >

La politique de Cristina Kirchner : une réponse populiste à la crise financière mondiale ?

No. 09-02. Fevrier 2009


L’Argentine est un des pays latino-américains les plus menacés par la crise financière qui touche actuellement l’ensemble des économies mondiales. Face à cette nouvelle crise que doit affronter l’Argentine, la présidente Cristina Fernandez de Kirchner a annoncé le 25 octobre 2008 une réforme du système de retraite et le retour à un modèle par répartition, quelques jours avant de lancer un « Megaplan » de travaux publics. Ces mesures hétérodoxes, prises dans un contexte de crise, et qui se posent comme une réaction face un ordre néolibéral déliquescent, font ressurgir la peur d’un nouveau gouvernement populiste en Argentine. Cette chronique a pour but d’étudier la dimension populiste de la réponse à la crise financière proposée par Cristina Fernandez de Kirchner en s’appuyant sur les principales théories développées sur le populisme.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin