> >

Le processus décisionnel de la politique commerciale brésilienne

Quelle place pour le secteur privé ?


L’arrivée de Lula à la présidence en 2003 a entraîné des changements importants dans
l’orientation commerciale du Brésil. Le pays a adopté une posture encore plus défensive
qu’auparavant dans les différents forums de négociation, à l’exception des négociations sur
l’agriculture à l’OMC. La position qu’adoptent les négociateurs brésiliens à Genève ou à
Brasilia est toutefois indissociable de la réalité économique nationale et démontre,
qu’effectivement, les négociations internationales sont un jeu à deux niveaux, pour
reprendre l’expression de Putnam.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin