> >

La question énergétique au Mexique : où en est la réforme de l’électricité ?

No 03. Janvier 2003


Peu après son élection, le président Fox avait promis de revoir la politique énergétique mexicaine, tout en garantissant à la population qu’il ne privatiserait pas les actifs de l’État. Deux ans plus tard, qu’en est-il de cette promesse ? Alors que le pays ne cesse d’augmenter ses importations de gaz naturel afin de couvrir les besoins d’industries extrêmement énergivores ; que les manchettes concernant Pemex se sont surtout centrées sur les détournements de fonds au profit de la campagne électorale du PRI en 2000 ; et que la Commission Fédérale de l’Électricité (CFE) et Luz y Fuerza del Centro (LFC), les deux monopoles d’État contrôlant l’électricité au pays, éprouvent de plus en plus de difficultés à satisfaire la demande et à financer les investissements nécessaires à l’augmentation de leurs capacités productives, nous constatons que cette promesse est loin d’être respectée.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin