> >

Henri Regnault est membre du CEIM

Après le désastre : effondrement, résilience ou renouveau ?

La Crise, numéro 48, septembre 2020


Résumé

Nous commençons tout juste à entrevoir la sortie d’un désastre hors norme. Mais nous en sortons dans un flou conceptuel total où chacun peut voir ce qu’il veut et proposer ses lubies comme des solutions incontournables. L’heure n’étant pas encore à faire un bilan de la crise que nous vivons, mon objectif ici se limitera à faire un inventaire de la période et d’essayer d’entrevoir les déterminants essentiels des évolutions envisageables :
1/ Quels sont les mots-clefs de période ? Temporalité, soutenabilité, inventivité, solidarité.
2/ Comment aborder le débat mondialisation / démondialisation ? Ne pas se limiter aux politiques des Etats et ne pas oublier les stratégies des firmes.
3/ Le tournant hamiltonien d’une Union Européenne qui mutualise ses dettes est-il crédible ? Sera-t-il durable ?
4/ Quelles conditions pour que le triptyque dette / taux / inflation ne se transforme pas en cocktail explosif ?
Et, bien sûr, nous finirons en nous demandant à quelle sauce nos sous vont être dévorés !

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin