UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Publicaciones

Bahar Tuncay_Vildan

Les Autochtones du Panama : une trajectoire atypique en Amérique latine

N°12-04 Septembre 2012

Le Panama compte 3 405 813 millions d’habitants, dont 417 559 s’auto-identifient comme Autochtones. Selon les résultats du dernier recensement de la population réalisé en 2010, les Autochtones représentent environ 12% de la population totale. Même si les défis auxquels font face les différents groupes autochtones du Panama sont similaires aux autres groupes autochtones de l’Amérique latine en matière de revendications d’autonomie territoriale et d’exploitation des ressources naturelles, on observe une certaine absence d’études sur le cas panaméen dans la littérature académique sur les mouvements sociaux autochtones du continent. Cela semble davantage surprenant compte tenu de la trajectoire atypique que ces groupes ont suivie : ils ont opté pour une stratégie de négociation bilatérale avec les instances étatiques au lieu de former un front commun sous forme de confédération qui se mobilise à l’échelle nationale, un cas de figure que l’on retrouve dans plusieurs pays de la région. Cette situation est intéressante à étudier dans la perspective des débats sur l’institutionnalisation des mouvements sociaux autochtones et ce que cette institutionnalisation peut apporter en termes d’autonomie politique et territoriale. Cela n’est pas le cas actuel étant donné les lacunes existantes dans la littérature sur les groupes autochtones du Panama en lien avec leurs revendications politiques, économiques et territoriales.