UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Publications

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)Henri Regnault

VIRUS MODE D’EMPLOI : Économie politique du désastre !

La Crise, numéro 47, avril 2020

Résumé
Ici nous ne parlerons ni de chauves-souris ni de pangolin. Par contre, dans la symbolique du monde animal, un énorme cygne noir a conçu un plan machiavélique ! Nombreux sont ceux, et moi le premier, qui se grattaient l’occiput depuis des mois, voire des années, pour essayer d’imaginer d’où viendrait le prochain épisode sévère trop prévisible de la Très Grande Crise Multidimensionnelle : d’un dysfonctionnement financier lié aux produits dérivés, initié par des défauts sur la dette titrisée, automobile ou étudiante ? De la faillite de la Deutsche Bank ou d’une banque italienne ? De l’effondrement du château de cartes financier chinois ? D’un emballement des dérèglements climatiques ? Que nenni ! Bien trop classique comme raisonnement. La réalité est bien plus imprévisible que la fiction, et mon imagination de chroniqueur bien pâle face au scénario qui s’est mis en place. Un cygne noir total, absolu, vient encore prendre tout le monde de court en sortant un virus microscopique qui vient paralyser et chambouler l’énorme économie mondiale. Et c’est bien l’économie mondiale qui va nous occuper ici, pas le virus !

Sommaire
1. Un virus miraculeux : l’impossible est pour aujourd’hui p. 3
2. Un virus heuristique : revisitons nos concepts p. 6
3. Un virus termite : Et mes sous dans tout ça ! p. 14
Annexe : De la double vie des obligations : entre le beurre et l’argent du beurre p.18