Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de développement curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Djamila Mones

Biographie

Djamila Mones est candidate au Doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses intérêts de recherche portent sur les séparatismes, les résistances régionales au fédéralisme, les recompositions de la démocratie libérale représentative et les conflits climatiques et environnementaux. Ils s’inscrivent plus largement en sociologie politique du populisme et en sociologie des valeurs et des émotions. Dans le cadre de sa thèse, elle s’intéresse aux mouvements politiques séparatistes en faveur du « Wexit », à partir du sentiment d’aliénation dans l’ouest canadien.

Détentrice d’un Baccalauréat en droit privé (Université Paris I-Panthéon Sorbonne) et d’une Maîtrise de recherche en droit social (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense), Djamila Mones a d’abord été conseillère juridique pendant 7 ans, auprès d’une organisation professionnelle nationale, en France. Cela lui a permis de travailler auprès d’institutions multipartites, tant au niveau français qu’européen. Elle a ainsi été nommée experte au Conseil économique social et environnemental (Section emploi), membre du Conseil d’orientation pour l’emploi, mais aussi, entre autres, représentante dans le cadre des négociations collectives nationales pour la création de la branche du portage salarial. À titre de conseillère, Djamila a également contribué aux travaux de la Confédération européenne des syndicats dans le cadre du dialogue social européen (numérisation et emploi ; travail détaché). Elle a également participé à la rédaction de supports de formation et de communication, à destination de publics variés – institutionnels, élus, organes de presse.

Sa double formation en droit et en sociologie lui a enfin permis de contribuer à plusieurs projets de recherche académique multidisciplinaires (notamment sur les communs urbains ; les catégories professionnelles en droit européen ; le populisme).

Ses récentes publications portent sur la conceptualisation du populisme comme travail de reconstruction de l’imaginaire politique. Elle a présenté plusieurs communications proposant un cadre d’analyse des résistances anti-environnementalistes au Canada, à partir des frontières morales et symboliques exprimées.

Impliquée dans la vie communautaire, Djamila Mones est aussi membre active d’une coopérative d’habitation historique dans Rosemont.

En tant que responsable à la recherche et au contenu, Djamila sera responsable de la création, la révision, la coordination de contenus écrit (articles, portraits, résumés), vidéo (webinaires, Entretiens de l’IEIM) et audiovisuels pour l’Institut. Elle participera également à l’élaboration et à la mise en oeuvre de la planification et des stratégies de l’Institut.

Recherche et expertise

Domaines de recherche :

  • Séparatismes
  • Populismes
  • Conflits environnementaux, conflits climatiques
  • Transformations de la démocratie libérale représentative
  • Confédéralisme

Responsable, recherche et contenu

Institut d’études internationales de Montréal


Publications et activités

Dossiers d’actualité | Djamila Mones est doctorante en sociologie à l’UQAM et responsable à la recherche et au contenu à l’IEIM

Canadian populism got shut out this election — but it’s still a growing movement

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

L’article est paru dans The Conversation, 28 septembre 2021, par Djamila Mones

Djamila Mones est candidate au doctorat en sociologie à l’UQAM

L’IEIM accueille Djamila Mones au poste de Responsable à la recherche et au contenu

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Elle sera notamment en charge de coordonner la production de contenus pour le volet think tank de (...), 13 septembre 2021, par Djamila Mones


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)