Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Violer la loi pour maintenir l’ordre : justice et vigilantisme en Russie

Jeudi 27 novembre 2014, à 12 h 30, salle des Boiseries

Offensives contre le trafic de drogue, traque des "migrants illégaux", chasse aux "pédophiles"... : depuis quelques années, des groupes de jeunes, généralement violents, entendent rendre la justice et maintenir l’ordre dans les villes russes en lieu et place des services répressifs. Revendiquant d’agir au nom de la communauté, du "peuple" ou de la "société civile", ces groupes assument de violer la loi au nom des valeurs qu’ils défendent et qu’ils estiment partagées au sein de la population. L’exposé cherchera à faire sens de ces diverses mobilisations en analysant leur évolution, leurs propriétés et la manière dont elles mettent à l’épreuve les prérogatives de l’État dans le domaine répressif.

Gilles Favarel-Garrigues est un spécialiste des questions de criminalité, justice et police, notamment en Russie. Il est chargé de recherche au CNRS et chercheur au Centre d’études et de recherches internationales (CERI /Sciences Po).

La présentation sera commentée par Vincent Romani, professeur au département de science politique de l’UQAM et spécialiste notamment des modes de production et de gestion de la violence, en particulier dans le monde arabe.

Quand : Jeudi 27 novembre 2014 à 12h30
Où : Salle des boiseries de l’UQAM, J-2805

Organisé par

D'autres activités

Appel à communications | VigieAfriques | Cap-Afriques GRAAL

Appel à propositions pour numéro spécial Vigie-Afriques avril 2021

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Date limite : 3 mars 2021

Séminaires et conférences | Conférence en ligne

Borders in multiscalar, pluridisciplinary perspectives

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Mercredi 3 mars 2021, dès 12h30, en ligne


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)