Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Série Mémoires

La santé publique comme enjeu de sécurité nationale au Canada : terrorisme CBRN et maladies infectieuses (1995-2006)

3 mars 2008

Julie Auger. « La santé publique comme enjeu de sécurité nationale au Canada : terrorisme CBRN et maladies infectieuses (1995-2006) », Série Mémoires, no. 7, mars 2008.



Une véritable cascade d’événements – des attentats du 11 septembre 2001 à la crise du SRAS, sans compter le spectre de la grippe aviaire – a conduit le gouvernement du Canada à intégrer, parmi les six enjeux stratégiques clefs de sa première Politique de sécurité nationale (2004), la santé publique. Ni ce document, ni la documentation existante, portant directement ou indirectement sur l’association entre santé publique et sécurité nationale, n’offrent une explication satisfaisante du processus par lequel la santé publique, au cours des dix dernières années, est perçue comme un enjeu de sécurité nationale. Aucune approche théorique en Relations internationales n’offre également les outils adéquats qui permettraient la formulation de cette explication. L’objectif de ce mémoire consiste donc à élaborer une approche théorique inspirée par la théorie de la sécurisation de l’école de Copenhague, mais qui puise certains éléments dans le champ de l’Analyse des politiques publiques, puis d’appliquer cette approche au cas du Canada, pour la période 1995-2006. Dans le cadre de cet exercice, la mise à l’agenda politique et décisionnel de deux menaces qui pèsent sur la santé publique selon la Politique de sécurité nationale est donc soumise à observation, soit le terrorisme chimique, biologique, radiologique et nucléaire et les maladies infectieuses. Cette double mise à l’agenda est examinée dans le cadre des discours et activités du Solliciteur général du Canada, devenu Sécurité publique Canada, ainsi que de Santé Canada, à partir duquel a été créée l’Agence de santé publique du Canada. À terme, cet exercice démontre la nature compartimentée et les incohérences du processus de sécurisation de la santé publique au Canada. Cette conclusion invite dès lors à réfléchir sur son impact pratique, plus particulièrement quant à la satisfaction du premier objectif de Protéger une société ouverte, assurer la sécurité des Canadiens et du Canada.

Mots-clés

Écrit par

D'autres publications

Dossiers d’actualité | Issouf Binaté est chercheur associé à la Chaire de l’Islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO)

L’UTMBS à l’épreuve des célébrations du Maouloud. Bureaucratisation et trajectoire d’une entreprise religieuse au nord de la Côte d’Ivoire

Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO)

Émulations - Revue de sciences sociales, (37), 2021, p. 57-73, 16 avril 2021

Plusieurs activités soulignant cet anniversaire auront lieu au cours des prochains mois

La Chaire Raoul-Dandurand célèbre ses 25 ans !

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Cette unité constituante de l’IEIM a été créée à l’UQAM le 11 avril 1996, 16 avril 2021


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)