Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

IEIM - Fractures de conscience : les guerres oubliées

25 novembre 2004

Un phénomène paradoxal et inquiétant de la mondialisation est celui des guerres oubliées. L’intervention humanitaire est devenue un instrument acceptable de politique internationale mais doit-elle être sélective ? Quelles sont les responsabilités du citoyen et de l’État lorsque le droit fondamental à la dignité humaine est violé systématiquement ?
La faillite des États, les guerres civiles, ethniques et des frontières, les guérillas, etc. ont des conséquences dévastatrices sur les populations ainsi que sur la stabilité du système international. Une fracture de conscience apparaît dans la communauté internationale entre les victimes des conflits qui sont oubliées et les États qui n’assument pas leur responsabilité internationale de protéger.
Quelles sont les motivations qui poussent les dirigeants à intervenir ou non à propos d’un conflit ? Quels sont les éléments qui font qu’une guerre lointaine intéresse de façon sélective les médias, l’opinion publique, les grands organismes humanitaires et les États ou au contraire ne parvienne pas à les émouvoir ?

Composition :

  • Présidence : Jacques Lévesque (Doyen de la faculté de science politique, UQAM)
  • Peter Leuprecht (Institut d’études internationales de Montréal)
  • Dan O’Meara (Centre d’étude des politiques étrangères et de sécurité)
  • Marie-Ève Desrosiers (Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes)
  • Jacques Depelchin (Institute of international studies, University of California, Berkeley) (États-Unis)

D'autres publications

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

DS-R525, 30 septembre 2004

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

N-M510 (1205, rue St-Denis), 23 septembre 2004

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Université du Québec à Montréal, Salle Marie-Gérin Lajoie, Pavillon Judith-Jasmin, 17 septembre 2004

et le consulat général des États-Unis à Montréal

Vidéoconférence sur les élections américaines

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

J-2525, 14 septembre 2004


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)