Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de développement curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Séminaires et conférences | Cycle de conférences Chaire UNESCO-Philo UQAM et Chaire ACME-LAVAL

L’hégémonie de la science face au retour des savoirs alternatifs ?

Mardi 23 novembre 2021, 14h, en ligne

Cycle de conférences 2021-2022

SCIENCE, LIBERTÉ ET JUSTICE

La pandémie de Covid-19 a ramené à l’avant-plan de manière multiforme et spectaculaire les rapports complexes – économiques, politiques, éthiques, éducatifs – que la société moderne entretient avec la science. Ces rapports ont depuis toujours fait l’objet d’une réflexion approfondie de la part de la philosophie et des sciences humaines. Après avoir considéré l’an dernier divers enjeux politiques et sociaux posés par la pandémie, notre cycle de conférence de l’année 2021-2022 entend prolonger et étendre la réflexion en cherchant à comprendre de façon plus générale les attentes mais aussi les méfiances, les débats et les contestations que la science suscite aujourd’hui et continuera sans doute de susciter. L’horizon du questionnement est aussi immense que son urgence est incontestable. Les huit conférences proposées tâcheront aussi bien de témoigner d’axes généraux de la réflexion contemporaine à cet égard que de les concrétiser par des analyses ciblées, sans jamais perdre de vue les possibilités et les défis que la science crée pour la démocratie et la justice.

Pour participer :

Zoom : https://uqam.zoom.us/j/84987898232?pwd=eDdXb3ZNTkNzMW9SQUZDUmljOGFXUT09
ID réunion : 849 8789 8232 Mot de passe : 622291

Facebook : https://www.facebook.com/events/613542416676812/?ref=newsfeed

Séance du 23 novembre 2021

ÉLISABETH KAINE, titulaire de la Chaire Unesco (UQAC) en Transmission culturelle chez les Premiers Peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment

« L’hégémonie de la science face au retour des savoirs alternatifs ? »

avec une capsule vidéo de Jacques Kurtness et Jean-Philippe Warren,
Les sociétés à tradition orale. Des relations de confiance plutôt que de méfiance
(dir. du projet, Élisabeth Kaine)

Résumé

Je présenterai des expériences que j’ai menées, soit à titre de professeure, de chercheure ou de muséographe, pour tenter de mettre en valeur les savoirs autochtones dans un monde qui les a outrageusement rejetés. De multiples obstacles ralentissent l’atteinte de la reconnaissance de ces savoirs dit « alternatifs », savoirs pourtant centraux du point de vue autochtone. Devant cette résistance à la perméabilité des univers de connaissances, plusieurs organisations et leaders autochtones pensent à se replier plutôt que de continuellement avoir à se battre pour changer des structures encore coloniales.

ÉLISABETH KAINE, de la nation wendate, est professeure en art et design à l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle est spécialiste du développement de méthodologies collaboratives pour l’autoreprésentation des autochtones. Elle a fondé La Boîte Rouge VIF et Design et Culture matérielle, respectivement organisme à but non lucratif et projet de recherche qui, par la co-création avec les Premières Nations et les Inuit, se consacrent à la production de nombreux outils de transmission culturelle et à l’étude de leurs impacts. Depuis 2003, elle a dirigé de nombreuses équipes de recherche dont deux projets d’alliance de recherche universités – communautés (ARUC CRSH) intitulés La création et la concertation comme leviers de développement des individus et des communautés autochtones. En 2017, elle a fondé la chaire UNESCO La transmission culturelle chez les Premiers peuples comme dynamique de mieux-être et d’empowerment. Elle fut scénariste de l’exposition permanente Voix autochtones d’aujourd’hui : Savoirs, traumas, résiliences du Musée McCord inaugurée en septembre 2021. En 2014, elle fut récipiendaire du Prix du Gouverneur général du Canada en muséologie pour l’exposition C’est notre histoire, les Premières Nations et les Inuit au XXIe siècle conçue avec les 11 nations autochtones du Québec, une approche jugée révolutionnaire
par le jury. Elle fut nommée au Cercle d’excellence de l’Université du Québec en 2015. Elle a dirigé la publication de plusieurs ouvrages dont : Métissages (2001), Passages migratoires (2010), Le petit guide de la grande concertation : Création et transmission culturelle par et avec les communautés (2016) et Voix, Visages, Paysages : Les Premières Nations et le XXIe siècle (2016).

Coordinatrice : Ida Giugnatico (giugnatico.ida@uqam.ca)

Organisé par

D'autres activités

Séminaires et conférences | Cycle de conférences Chaire UNESCO-Philo UQAM et Chaire ACME-LAVAL

L’hégémonie de la science face au retour des savoirs alternatifs ?

Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique

Mardi 23 novembre 2021, 14h, en ligne

Ateliers et tables rondes | UNESCO - Journée internationale de la philosophie

Enjeux épistémologiques, sociaux et éthiques de l’interdisciplinarité et de la pluralité des savoirs

Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique

Jeudi 18 novembre 2021, 20h, en ligne


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)