Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de développement curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Note de recherche du CEIM

De l’ALENA à l’ACEUM : changements et évolution. Les intérêts nationaux au cœur des négociations

Note de recherche, 31 juillet 2021

Résumé

Depuis le 1er juillet 2020, l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) est la nouvelle itération de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) entré en vigueur en 1994. La négociation de l’ACEUM a été marquée par des tensions commerciales entre les États-Unis et ses deux partenaires commerciaux dans un contexte de rivalités économique et géopolitique avec la Chine. Donald Trump avait fait de la promesse de renégocier l’ALENA un enjeu majeur de son mandat présidentiel, l’accusant d’être « le pire accord que les États-Unis aient signé ». Lors des négociations, le nationalisme économique du Président Trump a fait primer les intérêts nationaux au détriment d’une régulation supranationale approfondie. Cette note de recherche analyse les conséquences du néoprotectionnisme américain sur les aspects les plus saillants des négociations en exposant les changements et les évolutions survenus, ainsi que l’accueil qui a été réservé à l’ACEUM par les secteurs industriels canadiens les plus impactés.

D'autres publications

Veille internationale sur la culture et le commerce numérique | Dr. Antonios Vlassis (Center for International Relations Studies-CEFIR, Université de Liège) est membre du CEIM

Gouvernance de la culture et réglementation des plateformes numériques : des enjeux transnationaux

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC)

Rapport d’analyse, numéro 16, juillet 2021, 30 juillet 2021, par Antonios Vlassis


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)