Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Séminaires et conférences | Midis-CRIDAQ

Être au-dessus de tout soupçon : dimension intersectionnelle des stratégies des avocat.e.s dans l’économie morale de la gestion de la migration par mariage au Canada

Mercredi 17 février 2021, de 12h30 à 14h, en ligne

Être au-dessus de tout soupçon : dimension intersectionnelle des stratégies des avocat.e.s dans l’économie morale de la gestion de la migration par mariage au Canada

Conférence Zoom, 12h30 à 14h00, entrée gratuite, inscrivez-vous pour recevoir le lien Zoom.

Conférence, dans le cadre des midis-CRIDAQ, de Mme Anne-Marie D’Aoust, professeure au Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal.

Résumé

L’attention accordée ces dernières années aux fraudes relatives au mariage et sur les mariages de complaisance reflète, autant en Europe qu’en Amérique du Nord, une judiciarisation et une surveillance politique accrues des relations sociales dans les processus migratoires de réunification familiale. Cette surveillance comporte des dispositions juridiques, mais aussi des évaluations individuelles subjectives qui s’appuient sur une lecture et une compréhension particulière des gens, des pratiques, des documents et des photographies afin d’évaluer à quoi correspondrait un mariage « authentique ». Or, si jusqu’à présent le pouvoir discrétionnaire des agents d’immigration dans les processus d’évaluation et de détermination de fraude par mariage a fait l’objet d’une attention universitaire soutenue pour en comprendre les fondements et la mise en œuvre, peu d’attention a été portée aux autres acteurs participant à ce processus de distribution de la confiance et de la méfiance qui, en définitive, affecte directement les couples binationaux souhaitant concrétiser une réunification familiale.

En m’appuyant sur des entrevues réalisées auprès d’avocats.tes en immigration ayant aidé des couples à compléter un processus de réunification familiale dans la région de Montréal, j’examine comment les avocats.tes, loin d’être de simples acteurs apolitiques dont le rôle se limiterait à apporter un soutien et une expertise technique, sont parties prenantes d’une économie morale du soupçon des processus de réunification des conjoints. J’examine notamment comment des enjeux de genre, race et classe influent sur la distribution de la confiance et de la méfiance dans l’évaluation et la présentation des demandes.

Cette recherche sera publiée en 2021 chez Rutgers University Press, dans l’ouvrage dirigé Transnational Marriage and Partner Migration : Constellations of Security, Citizenship and Rights (ed. Anne-Marie D’Aoust).

Organisé par

D'autres activités

Appel à communications | Forum St-Laurent sur la sécurité internationale

Concours - Note politique

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Date limite : 18 avril 2021

Colloque | Avec la participation de l’Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS)

Colloque international Général Lamine Cissé

Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS)

Vendredi 16 avril 2021, de 10h à 18h, en ligne


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)