Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Séminaires et conférences | Avec Michèle Audette, Christiane Pelchat et Marie Fall

Les angles morts d’une crise mondiale : vulnérabilités et résilience

Mardi 2 février 2021, de 12h30 à 14h, en ligne

Les angles morts d’une crise mondiale : vulnérabilités et résilience

Mardi 2 février 2021, 12h30-14h

Information : https://instituts.uqam.ca/?page_id=270

Inscription obligatoire (formule webinaire) :

https://uqam.zoom.us/webinar/register/WN_Tvem2dAXQ_W5CT7GmuL0WQ

Les effets de la crise

Au cours de la dernière année, une variété d’inégalités et d’iniquités sociales se sont manifestées sous plusieurs formes, tant à l’échelle locale, nationale et internationale. Qu’il s’agisse d’obstacles liés à l’accès aux services de santé, au soutien d’urgence et à l’éducation, ou de l’impact de la crise sur les économies déjà fragilisées, la pandémie a révélé les faiblesses et les limites des systèmes censés assurer le bien-être des groupes les plus vulnérables. Alors qu’entreprises et États se livrent à la course aux équipements sanitaires et aux vaccins, l’année 2020 aura été marquée par un recul en matière de développement humain.

Si la crise sanitaire a affecté de façon démesurée les populations déjà aux prises avec des enjeux de discrimination et d’exclusion, celles-ci ne sont pas que victimes. Les populations vulnérables sont aussi des acteurs qui témoignent d’innovation et de résilience face aux chocs. Or, lors de cette conférence qui s’intéresse aux angles morts de la pandémie, nous nous pencherons non seulement sur la façon dont celle-ci agit sur les populations vulnérables, mais aussi sur les solutions qui en émergent.

  • Comment la pandémie a-t-elle exacerbé les inégalités et les iniquités sociales à l’échelle locale ? Les écarts reflètent-ils des obstacles au développement humain d’ordre mondial (colonisation, discrimination sexiste et raciste, asymétries économiques et politiques, etc.) ?
  • Que penser de la réponse mondiale à la crise et des discours politiques et économiques qui l’accompagnent ?
  • Quelles sont les stratégies mises de l’avant par les populations vulnérables qui pourraient contribuer à des apprentissages sur le plan de la résilience et à une reconceptualisation des relations de solidarité Nord-Sud ?

Cette conférence-midi est organisée par l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), en collaboration avec l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF), et l’Institut des sciences cognitives (ISC). Elle s’inscrit dans le cadre de la série inter-instituts 2020-2021 de l’UQAM, intitulée « Habiter le monde ou s’abriter du monde ? », portant sur la crise actuelle et destinée à créer des rencontres interpellant différentes expertises, disciplines et épistémologies depuis plusieurs cadrages théoriques et pratiques.

Avec la participation de :

Christiane Pelchat, fellow de l’IEIM, avocate en droit des femmes à l’égalité et en droit administratif, présidente-directrice générale de Réseau Environnement, ancienne déléguée générale du Québec à Mexico ayant également été députée et présidente du Conseil du statut de la femme du Québec ;

Marie Fall, professeure de géographie et de coopération internationale, responsable du Laboratoire d’études et de recherches appliquées sur l’Afrique, Université du Québec à Chicoutimi ;

Michèle Audette, adjointe au vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes et conseillère principale à la réconciliation et à l’éducation autochtone, Université Laval.

Animation :

Thérèse St-Gelais, directrice de l’IREF
François Audet, directeur de l’IEIM

D'autres activités

Séminaires et conférences | Avec Michèle Audette, Christiane Pelchat et Marie Fall

Les angles morts d’une crise mondiale : vulnérabilités et résilience

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Institut des sciences cognitives (ISC)

Mardi 2 février 2021, de 12h30 à 14h, en ligne

Séminaires et conférences | Discussion organisée par l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF), en collaboration avec l’Institut Santé et société (ISS)

Travail et santé au travail des femmes en contexte de pandémie

Institut Santé et société (ISS)

Mardi 3 novembre 2020, 12h30, en ligne


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)